Akhenaton feat. Le A
IL N'EST JAMAIS TROP TARD
- 2001 -



Il n'est jamais trop tard (4'32)
Akhenaton, Le A / Akhenaton
Disponible sur Sol Invictus


Paroles

Refrain :
Souvenirs éclats de rire, éclipse totale
Soupirs, repartir, rétine d'opale
Se revoir, et puis pâlir, devant l'miroir
J'marche avec mon cœur comme phare " il n'est jamais trop tard ".

Mon harnais est usé, tu sais mon trésor, moi j'taime pour la vie, il a du m'bénir.
Par la grâce divine j'ai donné la vie
Egoïste à mes heures maintenant j'fais tout pour paumer l'habit
C'est comme une manie, dans la paume de tes mains j't'ai posé ma vie
J'ai toujours haï hausser la voix aussi loin qu'j'me rappelle
Tu fus la seule à entendre mon appel
Introverti depuis l'enfance, tu l'sais hein, cette carapace
Rigoureuse, a eu raison d'ma joie, effaçant le sourire de mes traits
Jeune au contact d'histoires tristes, convaincu qu'la vie est une suite de deuils
J'en ai oublié les doux moments
Et près d'ma douce maman, seul, d'croquer la pomme à pleines dents
Elle a pourri à mon chevet et j'ai mis mes mains en plein dedans
Tu sais on était petit, faut nous pardonner, jour après jour pour s'protéger,
Doucement mon cœur jadis tendre s'est charbonné
Et les souvenirs reviennent à moi comme un flux,
Le soir ou papa est parti, j'ai cru qu'il n'reviendrait plus
Eh, sèche les larmes dans la chambre fermée, entasse les conneries à la chaîne, cerné
Par de mauvaises pensées école qui saute à la pelle et entourage berné,
Puis vite assagi la vie m'ravit le sourire,
J'veux retrouver sa magie dans un songe permanent j'nage,
Je sais qu'c'est mal mais un jour dans un beau rêve tu m'croiseras sûrement,
Avec le temps qui passe mon amour tu m'croiras sûrement
N'oublie pas d'm'embrasser quand j'réagirai mûrement
Et aux aut'qu'j'ai blessé, papa, maman
J'vous aime du fond du cœur, il n'est jamais trop tard
Et ce mal profond m'écœure, c'est une lettre d'un soir, une simple lettre d'espoir
A un moment où c'dernier meurt, j'vous parle.

Refrain

Chaque matin de cet univers mes yeux d'ange s'émerveillent,
Une journée nouvelle, pleine de joie de découvertes de troubles,
Doutes, rêves de peines soudaines j'reste tout de même,
C'gosse qui rêve toujours debout, vraie tête en l'air
Je joue pour de vrai donc j'reste dans le " space ",
Dans ce monde secret monté de toute pièce, laissant mes compères sous les poussières :
Peluches quadrupèdes, désolé mon singe Kiki mes potes mammifères
J'vous lègue au nouveau venu : mon petit frère.
Bref j'ai hâte de grandir moi aussi,
Afin d'accomplir c'que je crois possible,
Sans que choix oscillent "Quand j'serai grand, j'serai pilote d'avion"
L'espoir docile, ouais ! J'garde l'espoir docile, mes parents l'savent aussi.
Papa, maman j'vous magnifie tant : mes seuls exemples, sans qui c'monde n'est qu'insignifiant ;
Dehors, rien évident,
J'espère que vous me protégerez infiniment à par ce fait,
Voilà à quoi se résume ce qui me semble parfait :
Petit beurre, pot d'blédina, cracotte, éclairs au chocolat,
Gâteau financier : mon summum j'crois tant d'plaisir
Jouer les, X OR, GOLDORAK, ALBATOR rien d'plus terrible
Peu d'caprice car j'sais que ça peut sévir,
Bercé entre Malavoi, Dédé St prix, Ross Diana
C'était magique comme Barry White, il fallait qu'ça vibre, qu'ça représente ma joie d'vivre,
J'sens qu'elle va partir,
Les années passent j'suis devant ce mic, triste.

Refrain

Il n'est jamais trop tard, non jamais
Ce qui nous restent : des souvenirs des glaces
Prime jeunesse, on nous laisse vivre l'âge des cris des larmes
Et on oublie ça



> Mettre à jour la chanson [admin]
> Liste des chansons