Carré Rouge
CROIRE EN QUI, CROIRE EN QUOI ?
- 2001 -



Croire en qui, croire en quoi ? (3'15)
Opee, Carré Rouge / Kheops
Disponible sur Sad Street


Paroles

Croire en qui ? A quoi ?
A toi d’me croire ou pas
Ceux qui l’vivent savent si j’invente ou pas
Quand l’stylo s’met à parler
Dur de l’arrêter
Quand l’alerte est donnée
Dur dur de nous arrêter
On réalise que chez nous tout est devenu non-chaland
Alors on prend l’challenge
D’arriver à tout avec rien
Frapper un scout, après on nous reprend
Manque de chance les nerfs pètent, la haine s’accroît
Mais croire en quoi, croire en qui ?
Mon esprit m’joue des tours, j’me vois en tôle
Mon réveil me remet en question
J’me pose des tas d’questions
« Est ce moi ou c’monde qui part en couille ? »
« Est ce que tout va bien ? » et nous qui ne servons à rien
J’me dit qu’si je souffre tant ici
C’est qu’j’ai du proclamer l’mal dans une autre vie
Y’a que les bons qui partent
Faut il être mauvais pour rester ?
J’en sais trop rien
On est tellement dans l’même cas qu’mon rap j’le met au pluriel
A part l’tout puissant plus rien nous fait peur dans les ruelles
Y a plus d’cow-boys quand les âmes se pointes y’a plus qu’des cobayes

Refrain :
J’crois plus et en personne
Regarde hier on était 1000
Et aujourd’hui faut qu’j’m’en sorte seul
Si l’sombre s’éclaircit
Ne me dit pas merci
Pour mes gars de la rue
Pour un public averti
Qu’est c’qu’tu croyais ?
Putain tu veut qu’j’crois en qui, et en quoi ?
A quand le best de nos vies
Si l’sombre s’éclaircit
Ne me dit pas merci
Pour mes gars de la rue
Pour un public averti

Moi j’ai trop d’temps à comprendre
J’crois plus en rien et en ma personne
J’garde une intime confiance
Croire en quoi, en qui ?
Ne pas être ou être qui ?
J’avance avec méfiance
Ici on m’piste
Une marge de menteurs m’entoure
Ces vautours
J’vois simplement leurs yeux alors j’les contournent
Tout ça, juste des pages d’une vie qu’on tourne
Ma foi, j’leur expliquerai que la roue tourne
Vérité ou mensonge ?
J’utilise mon instinct
Et les chiens s’rassemblent pour le festin
Bref, j’marche seul et ces bruits m’tuent
J’lâche ce texte, prêt, pour qu’il soit connu
Sad street
La rue pleure des larmes de béton
Sale trip J’crois plus en rien à part cette chanson
La vérité c’est qu’on est tous là pour le même truc
Certains l’cache et moi j’t’explique avec vertu

Refrain

C’est quand on le fait le premier pas
Que les choses semblent toutes difficiles
Ici les brooms déficits, la course à la dureté de vivre ici
Perdre la raison via le code de rue autodidacte
Je jette l’invitation que le chiffon minable nous convia
Si strict, c’est non-viable, j’irai par mon diable
Ici c’est l’enfer le jour, le terrain insociable
J’frappe le bitume
Et t’aime la crack
La ruse intitule : « qui paye à y rester, autant être un mac à 6 putes »
Ouais j’te parle attitude
Putain, merde par habitude
J’compte que sur moi
Sur des blacks assidus
Faut bien qu’le mal capitule
Qu’on en bat la vie rude
Fruit du travail, payé en espèces ou bien par l’aptitude
Cherche à être bien l’midi, le soir
Faut donner pour recevoir
Chaque réaction dépend de soi
Celle qui inculpe et qui reçoit
Parler en marquant de l’index
Quand tout est acquis dans la forme
Nos cages ornent ceux qui nous forment

Refrain



> Mettre à jour la chanson [admin]
> Liste des chansons