As Da Sauce
COMMENT TU MARCHES
- 2001 -



Comment tu marches (4'11)
As Da Sauce
Disponible sur Sad Street


Paroles

As da sauce prend place au coup d’essai
Celle-ci est pour ceux qui ont perdu leurs parents par divorce ou décès
J’dédicace pas, trop d’gens à représenter
Fini l’intro, voilà l’décor planté

Alors, tu marcherais comme un cul d’jatte sans parent
Même si le rapport n’est pas toujours apparent
Ce qui rend ton cœur vide, limite transparent
Leur faire des rapports, c’est pas toujours marrant
Comme les fins du mois qui commence le 10
Chacun dans son coin, les yeux se plissent
Chacun supplie, tout l’monde se plie
Cherchant la lumière, personne n’oublie
Que de garder les coudes serrés, permet de ne pas se casser
Le fait qu’ils nous aient vu grand trop tôt doit être effacé
C’est pas facile quand on a dû s’casser
De gré ou d’force, ils nous ont fait nos lacets
Toi en pleine crise d’adolescence tu fus même classé
Qui trouvait le temps après l’taf de te bercer
De supporter tes cris, tes caprices toujours versés
Une larme de joie, la réussite présente
Le bien existe parce que le mal aussi
Je représente la tristesse cachée derrière les cages et les xomyls Lumières dont les peurs auraient pu faire déborder le Nil
Regardes derrière toi, fais un voyage dans l’temps
Alors frère, tu marcherais comment sans parents ?

Parti d’la maison sur un coup d’tête à 15 ans
Entêté, j’tétais plus l’téton d’maman
J’matais les garçons endettés
Une conduite dictée par les dates de fêtes
Et une succession des faits, du fait d’une session d’shootés
T’étais pas futée
Et ça m’a affecté
A qui la faute si j’m’en fous d’tout,
Fatigue les autres jusqu’à Tombouctou
Tempête che-lou
Mais pas ta part
Si j’jactais quand j’bectais
Faut ton bac ton tip top
Le pactole sans rouspéter
Maintenant j’picole, racole
Racle les fonds d’tiroir
Mais l’sort est ce fait de racler
Le dernier vers
Même si maintenant j’vois clair
J’aurai mieux fait de me taire et d’vous croire
Sans craindre l’avenir et voir venir ma fin dans mes déboires
Mais j’débute
Et souvent j’ai buté à cause de p’tites putes
Réduite à faire des pubs pour m’faire un coup d’pub
J’peux être coupable
Car j’étais incapable de t’appeler
Message crypté de parents blessés par une enfant casse-pieds

Refrain : (x2)
Comment tu marchais, frère ?
Dans tes souvenirs tu l’sais
Comment tu marches ?
Fier et clair dans la manière d’bucher
Sache, on venait nous l’mâcher
A fond rabâcher Maintenais j’me dis mais
Comment tu marcherai ?

C’est irréversible pour les coups de main
En cas d’coup dur
On contais sur l’sort
Qu’hier encore
On m’battais à plat d’couture
Fallait bien écouter
Et pas trop être dégoûté
Sur les moments qui ont fait douter
Pour l’peu d’bien qu’y avait au goutte à goutte
L’attente qui coûte
Cher de quand on s’déchirais trop
J’ai bien pris la suite en main
Même si j’vais chez l’intro
Mais demain j’f'rai une autre demande
Au ciel d’rester clément
D’annuler la prochaine commande
Mais si j’sais pas comment
C’est pas comique
Comment on m’nique
Pour l’moment il faut qu’j’communique
J’sais plus quoi mettre comme tunique
Pour qu’on m’traite plus d’opportuniste
J’t’ai importuné, quelle infortune
Et trace sur le bitume
Sans rancune mea culpa
Pour les coup-bas
Faire comme Buba
N O L I acide d’en être là
Donne presque tout aux parents
Et puis un peu aux zet-la, c’est vrai
Mais là j’défraye la chronique
Merci pour la confiance
Et puis l’respect d’mes compétences microphoniques
T’entends aphone
Mais j’répondais même plus au téléphone
Sur les photos, une tête de tox’
Même si j’ai fauté l’intox
Venu du fait
Qu’trop souvent enfoncé dans l’fossé
Sous l’vent qui fonce, difficile d’soulever des valeurs fausses
Et y’a rien d’faussé
Y’a des trucs qu’on peut même pas croire, c’est vrai
Rien qu’pour ça respect pour ceux qui on tenté
J’garde une pensée pour ceux qui nous ont quittés
Qui sont hantés là où ils sont, c’était pas mérité au fond

Refrain



> Mettre à jour la chanson [admin]
> Liste des chansons